AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion





Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Novembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
CalendrierCalendrier
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 11 le Mer 8 Déc - 0:50
Meilleurs posteurs
Shikei Seishiro
 
Zakuro Kagame
 
Kondô Haiko
 
Lin Chikako
 
Lee Cutter
 
Neph Sonozoa
 
Haruko Tama
 
Renyo Armeria
 
Derniers sujets
» [Partenariat]: Eizo Sekai
Dim 26 Déc - 14:44 par Lee Cutter

» [FLOOD] Parler pour ne rien dire.
Jeu 23 Déc - 8:32 par Shikei Seishiro

» Un cambriolage nocturne qui tourne mal [Lee]
Jeu 16 Déc - 21:06 par Lin Chikako

» Petit poisson rencontre requin blanc♥ [PV: Lin]
Mar 14 Déc - 23:40 par Lin Chikako

» Anniversaires !
Mar 14 Déc - 23:29 par Lin Chikako

» [FLOOD] J'épouse, j'aime, je tue.
Mar 14 Déc - 20:35 par Haruko Tama

» Changer le temps [PV Lee]
Lun 13 Déc - 23:12 par Kondô Haiko

» Léger Regard [libre]
Lun 13 Déc - 22:53 par Kondô Haiko

» [FLOOD] Combien as-tu de messages ?
Lun 13 Déc - 19:18 par Shikei Seishiro

» [FLOOD] Mais qui est là ?
Lun 13 Déc - 19:14 par Kondô Haiko

» [FLOOD] Offre un cadeau à 1o
Lun 13 Déc - 19:12 par Shikei Seishiro

» [FLOOD] Compte a rebours
Lun 13 Déc - 19:12 par Kondô Haiko

» [FLOOD] Jeu du Chou-fleur \o/
Lun 13 Déc - 19:11 par Shikei Seishiro

» [FLOOD] Le dernier à poster gagne !
Lun 13 Déc - 19:08 par Kondô Haiko

» Un Ange... une maison close. What else ? [libre]
Lun 13 Déc - 5:53 par Shikei Seishiro

» Un Ange dans une église ... ça se fait non ? [libre]
Dim 12 Déc - 20:16 par Haruko Tama

» [FLOOD] ABC des noms
Dim 12 Déc - 20:09 par Lin Chikako

» Cambriolage en pleine journée oO' [libre]
Dim 12 Déc - 19:34 par Shikei Seishiro

» Lundi, je torréfie... Mardi c'est Spaghetti.. [Sei's Creations]
Dim 12 Déc - 12:45 par Shikei Seishiro

» [FLOOD] Artiste d'un temps ?
Dim 12 Déc - 1:09 par Shikei Seishiro

Partenaires
jeu spatial
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Léger Regard [libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Shikei Seishiro
Sennin
Sennin
avatar

Messages : 235
Date d'inscription : 04/12/2010
Age : 850
Localisation : Au fin fond du rien

Feuille de personnage
Relations et Rp \o/:

MessageSujet: Léger Regard [libre]   Dim 12 Déc - 19:13

C'est terrible le mois de décembre qui arrive, l'humidité qui est là, le froid, la nuit à 5h le soir. Faut aller vivre sur les îles au soleil je vous le dis. Les gens deviennent moroses et pas drôle, moins souriant, comme si le ciel gris assombrissait leurs humeurs. C'est une des périodes aussi où les étudiants lâchent leurs cours, restent chez eux à devenir des geek ou autre qu'est ce que j'en sais. C'était pas drôle du tout non, et noël avec ses jolies boules dorées et son monsieur gros et rouge c'était pas pour tout de suite. Hors de question de déprimer pendant deux mois et de se laisser gagner par cette ambiance générale. Non , Sei petit ange de 842 balais allait combattre cette horrible saison qu'est l'hiver. La meilleure solution pour ça et bien sortir faire la fête et trouver un partenaire pour réchauffer son lit. Le célibat c'est cool l'été pour flirter sur les plages sans risque, mais l'hiver c'est déprimant voilà. Une boite de karaoké pour chanter de tout son coeur au pire ? Il chantait pas hyper bien mais tant que ça restait juste il s'éclatait. Puis quand les gens étaient bourrés les chansons ne ressemblaient plus à rien. Mais il avait déjà été au karaoké hier, vaguement fricoté avec un type de la quarantaine mais rien de très terrible. Les hommes se font rare, du moins les hommes au goût de l'ange, c'est qu'il devient exigent avec le temps. Il sortit toutes ses tenues après avoir mis la musique à fond, une musique disco. Son bras droit n'était pas là autant en profiter pour virer ses cd de tapette d'opéra de ses deux. De la musique chiante au possible tssss insupportable et déprimant vraiment. Bon ce soir.... ce soir il allait chasser.

Il fit une petite danse à la james bond tout seul dans la pièce. Ce soir Sei allait sortir le grand jeu. Il prit son pantalon le plus moulant, celui en cuir en fait. Si avec ça il se fait pas violer dans la soirée c'est que les gens n'ont plus aucun goût de nos jours. Rien que le cuir ça le fait bander. Bon le jean, les chaussures en cuir et comme haut... un simple t-shirt. Ouais , un truc passe partout assez simple. Il passa une chaine autour de son cou et fila dans la salle de bain se coiffer. Quoi que non les cheveux rebelles ça fait très bien. Il se mit juste un trait très fin sous les yeux de crayon noir et mit tous ses piercing. Ça fait rebelle... /ZBANG/

C'est à dire une rangée d'anneaux le long de l'oreille, un à la lèvre, puis un plus bas mais chut ça c'est secret. Une ou deux bagues à ses doigts et il est prêt. Bon... son sac, fourre ses clopes, briquets, monnaies, déodorant. Oui c'est important de se balader avec, c'est pareil il a un truc pour garder l'haleine fraiche ça sert quand... quand au cours d'une soirée et bien...bref pas besoin d'un dessin. Sait on jamais c'est utile ses petites choses là, des pillules magiques pour être stone. C'est cool d'être défoncé dans une soirée on voit la vie en rose. Dernière chose à faire, définir le lieu. Quoi de mieux qu'un bar pour repérer les types seuls qui ont besoin de compagnie. Il fait pas le trottoir lui, ok il a envie d'être entretenu mais rien à voir avec une pute de bas étage...

Attrape son blouson en cuir et descend dans la rue, il fait un peu froid. Rue éclairée juste par des lampadaires que c'est triste. Pourquoi la mairie ne met elle pas des guirlandes lumineuses pour éclairer au dessus des rues ? Elle le fait que à noël c'est dommage. Ça mettrait un peu de baume au coeur. Un jour quand il sera au pouvoir il changera le monde et le transformera de manière à ce qu'il devienne beau et que les gens soient heureux. Faut être heureux y a que ça de bon. Sourit en regardant les étoiles, même s'il a personne à qui sourire et bien...il gardera le sourire, il sourira pour les jolies étoiles là haut qui veille sur leurs misérables espèces, pour son étoile même si elle est pas là, pour les passants même si ils n'en n'ont rien à foutre et le regarde pas, pour les sdf, pour les chiens, pour les maisons, pour.. bref toujours sourire, cette petite chose qui fait qu'on se sent mieux. Oui il se sent bien quand il sourit donc résolution sourire tout le temps. Enfonce ses mains dans ses poches, pas peur de se faire agresser dans cette tenue non pas du tout, au pire il envoie son poing dans la gueule du premier qui le cherche et avec le genre de bague qu'il a ça peut faire mal. Ouais c'est mieux que d'avoir un couteau dans sa poche. Le couteau faut l'attraper, la bague elle reste en place.

Pousse la porte d'un bar, il connait bien tous les bars de la ville. Celui là c'est son favori pour trouver le genre de mec qu'il aime. Bon y a la concurrence de vrai putes... fin de filles. Saletés de filles quoi, les mecs c'est mieux d'abord. Il avait sûrement plus de charme que toutes ses poufiasses réunies. Il sentit quelques regards sur lui mais n'en tient pas compte et adressa son plus beau sourire hypocrite à une brune. Il observe la salle. Bon...remarque un homme , mouais...juge d'un regard, pas encore de calvitie, pas de ventre non plus..argh une pouf qui prend sa place bon tant pis ça sera un autre. Il s'avança vers le fond de la salle quand il repère la plus belle paire de fesses du bar. Si si, les fesses c'est ce qu'il y a de plus important. Y en a qui regarde les seins lui il regarde..en bas. Il voit pas l'autre côté. Ah l'homme s'asseoit sur un tabouret au bar. Se mord la lèvre et s'approche l'air de rien pour venir à côté de lui.

« Vous êtes seul , ça ne vous dérange pas si je me mets là alors ? »


Simple formule de politesse. Lui fait son sourire le plus charmeur en montrant ses dents blanche parfaitement aligné. Il a pas les critères d'un top modèle alors hein ? Bon ok il manque la taille. Ce qui est génial c'est que les tabourets du bar sont super haut et ça c'est pratique quand on est pas très grand. L'impression de dominer. Ou quelque chose dans le genre. Fait signe au barman qui le salut d'un signe de tête. Yiep on est un habitué ou on ne l'est pas. Lui commande une grenadine. Non il n'a pas peur de passer pour une tapette. De toute façon c'est ce qu'il est alors bon , rien à foutre de boire une boisson de femmelette. Regarde discrètement l'homme à côté de lui, pas d'alliance au doigt, ni de marque d'alliance. C'est déjà ça. Les hommes mariés sont les plus difficiles. Pas à séduire mais à garder. Ils font plein de promesses qu'ils ne tiennent jamais. Mais un jour...un jour il tombera sur quelqu'un qui tiendra ses promesses il ne désespère pas. En attendant cherche encore comme on dit et il était là pour ça.

« Quel temps maussade n'est ce pas ? C'est triste de voir des hommes bien foutu seul ça ne devrait pas exister. Je vous paye un verre ? »

Direct ? Oui dans un sens. Pas envie de perdre son temps et découvre au bout du compte que le mec est homophobe. Lui lance un regard charmeur. Surtout qu'en une phrase on peut faire comprendre, j'aime les hommes, je vous trouve bien foutu, je vous propose ma compagnie. Ni plus ni moins. En plus il lui paye même le verre ça devrait être l'inverse sérieux. Puis si monsieur est un ours mal léché qui aime la solitude il enverra balader direct Sei et il cherchera une autre proie dans le bar, ce n'est pas ce qui manque. Il attire les regard après tout, mais il préfère choisir qu'être choisi si vous voyez la légère nuance. Comme ça il se sent pas poupée ni rien même si au final ça peut finir comme ça certes...c'est un risque à prendre. Il se tourna donc lorsqu'il entendit à nouveau la porte du bar s'ouvrir sur quelqu'un...

_________________
Do you want to play with me, Invité ?




Seishiro a :

Un Bavoir de la part d'Haru
Un Kamasutra Illustré de la part de Lin
Seishiro ♪♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kondô Haiko
Sixième Kyu
Sixième Kyu
avatar

Messages : 130
Date d'inscription : 05/12/2010
Age : 26
Localisation : RU ou chez les parents

Feuille de personnage
Relations et Rp \o/:

MessageSujet: Re: Léger Regard [libre]   Lun 13 Déc - 22:53

Haiko était dans son squatt, sans trop savoir quoi faire, alors que son étrange montre indiquait déjà vingt heures. Encore quatre cinq heures avant que son dealer préféré ne vienne lui réclamer ses sous. Donc encore quatre cinq heures avant de pouvoir se fournir en came. Et il s'emmerdait à mourir. En plus, il commençait à être en manque. Il avait consommé tout ce qu'il lui restait à une petite fête qu'il était allé squatter, mais n'avait rien eu à se mettre sous la dent en journée. Cinq heures... Non, c'était décidément de trop. Il allait bien trouvé quelqu'un merde !
C'est alors qu'il songea à lui. A cette heure là, il commençait déjà à vendre dans la city. Il prit quelques sous, puis se dirigea vers cet arnaqueur. Car celui qu'il allait voir vendait au prix fort. Même pire, il vendait à ses bourges en manque de sensations fortes de la camelote deux à trois fois plus cher que de la bonne. Haiko aurait à négocier pas mal. Or de question qu'il paie trop cher pour ça ! Même si la rumeur raconte que le dealer garde pour les vrais connaisseurs de la bonne came, les rapports entre lui et Haiko étaient plutôt tendus.
Il sortit donc de son squatt, clope au bec, déjà allumée. La city se trouvait à environ dix minutes de marche rapide, mais en bon flemmard, le jeune homme mis le double pour arriver dans l'habituelle ruelle du dealer. Il l'observa de loin assurer à deux pauvres filles que oui, c'était le prix normal pour une telle qualité. Haiko aurait pu voir lui au premier coup d'oeil que c'était au contraire le pire qu'elles pouvaient avoir. Et il leur vendait ça plus cher que lui ne choppait chez d'autres, alors qu'il ne prenait que de la grande qualité. Il le laissa tout de même mener ses affaires tranquille, se disant que ce n'était pas le moment de l'énerver. Puis, une fois les deux pigeonnes loin de là, il s'approcha de lui et lui parla tout bas.

T'as quelque chose pour moi, vieux ?
Tiens, le cendar' ! Ça faisait longtemps... J'suppose que tu veux de la bonne came...

Il lui montra un petit sachet et Haiko grimaça à la vue de la poudre grossière, à peine blanche.

T'appelle ça de la bonne came ? Hey, chuis pas un pigeon...
Oh, c'est vrai ? Pourtant y a pas si longtemps, tu t'en contentais.

L'autre au sourire de crapaud parlait de quand il était plus jeune, encore chez ses parents, découvrant tout ce milieu. Mais bon, entre temps, il avait pas mal changé. Et avait découvert qu'il s'était fait pigeonner pendant quelques mois.

T'as rien de mieux ?
Seulement pour les bons clients...
C'est sûr que tu dois en avoir des comme ça !

Haiko commençait à s'énerver. Et l'autre devait le sentir, car il arrêta de jouer avec lui, son sourire de crapaud toujours sur son visage.

Bon, j'suppose que tu connais les prix, maint'nant.

Il découvrit un autre petit sachet, cette fois ci de la vraie bonne came.

Tiens...
Manque 5000 yen.
Que dalle...
Tu me fais chier le cendar', tiens !

Haiko empocha sa nouvelle acquisition et tourna les talons aussi sec pour sortir de la ruelle. Sauf qu'il n'avais pas prévu de se retrouver en face de son frère ainé, de ses amis, et de ses gorilles.


Haiko, mais cela faisait si longtemps... T'es allé voir ton dealer ? Je suppose que tu n'as vraiment aucune dignité...
Dégage, Takahiro.
Non non non... Je vais te laisser un souvenir de cette rencontre.

Les deux frangins se détestaient mutuellement. Et Haiko savait ce qu'il allait lui arriver. Un des gorilles de son frère s'avança et lui balança son poing dans sa gueule. Haiko vola par terre, et, s'essuyant la bouche, découvrit que sa lèvre s'était ouverte. Il sortit son cutter, se releva, et le planta dans la main du gorille le plus proche, avant de partir à toutes jambes. Fallait vite qu'il rentre quelque part, là où son frère ne pourrait pas le faire tabasser. Avant qu'il ne se fasse rattraper.
Il avisa un bar. Et merde, encore de vieilles connaissances ! Jamais il n'aurait du venir ici. Il y entra tout de même. Un peu essoufflé, la lèvre en sang, les vêtements déchirés. Il allait quand même faire un peu tâche. Sans s'occuper des regards se portant sur lui, il avança droit vers le bar.

Haiko-kun... Tu t'es encore battu ?
Nan, j'ai rencontré mon frère...
Cela n'arriverait pas si tu étais resté chez toi.
La seule différence, c'est que mes gorilles se feraient tabasser avant. Un verre de whisky s'il te plait.
Haiko-kun... ta lèvre est blessée, et tu es encore mineure, ce n'est pas...
T'occupes...

Il venait là souvent, avant. Le patron avait fini par bien le connaitre. Surtout lorsque, après avoir dépasser ses limites, il s'était mis à déballer sa vie. L'homme lui tendit un mouchoir avec lequel il s'essuya un peu les lèvres, avant de servir à Haiko son verre.

Pas de trop, hein !
Oui, oui.

Il avait juste à attendre minuit et à se barrer. Mais il rêvait de sa came, là, toute proche, dans la poche de sa veste. Il but rapidement son verre, douilla de la lèvre, et porta sa main à sa poche, pour aller chopper sa poudre des miracles, le sortant un peu.

Non, Haiko-kun !

Le barman l'avait bien évidemment caler, et l'empêcha de continuer en saisissant son bras d'une main, le sachet de l'autre. Des fois, il se prenait pour son père.

Pfff....
Rouspète pas. Tiens, je vais t'emmener voir Seishi-kun.

Il sortit de derrière son bar, fit lever Haiko, et l'emmena non loin de là, à quelques pas en fait, de force, vers deux hommes. Un vieux et un jeune.

Seishi-kun, je te présente Haiko-kun. Haiko-kun, voici Seishi-kun. Entendez vous bien !

Haiko ne put voir le regard d'excuse que le patron adressait derrière lui au dénommé Seishi, qui se trouvait être le jeune. Il le dévisagea, tandis que le vieux se barrait, et surtout, avisa le verre de grenadine...

Tain, vieux, c'est pas parce qu'il s'habille presque dans le même genre que moi qu'on va être ami... Mate sa boisson...
Prends plutôt exemple sur lui, au lieu de te plaindre, Haiko-kun !

Il se retourna alors vers le jeune homme.

Heu... yo ?

Car mine de rien, il ne savait pas vraiment désobéir au barman...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Léger Regard [libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: RPG :: La City :: Economic Centre :: Bar Lounge-
Sauter vers: