AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion





Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Novembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
CalendrierCalendrier
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 11 le Mer 8 Déc - 0:50
Meilleurs posteurs
Shikei Seishiro
 
Zakuro Kagame
 
Kondô Haiko
 
Lin Chikako
 
Lee Cutter
 
Neph Sonozoa
 
Haruko Tama
 
Renyo Armeria
 
Derniers sujets
» [Partenariat]: Eizo Sekai
Dim 26 Déc - 14:44 par Lee Cutter

» [FLOOD] Parler pour ne rien dire.
Jeu 23 Déc - 8:32 par Shikei Seishiro

» Un cambriolage nocturne qui tourne mal [Lee]
Jeu 16 Déc - 21:06 par Lin Chikako

» Petit poisson rencontre requin blanc♥ [PV: Lin]
Mar 14 Déc - 23:40 par Lin Chikako

» Anniversaires !
Mar 14 Déc - 23:29 par Lin Chikako

» [FLOOD] J'épouse, j'aime, je tue.
Mar 14 Déc - 20:35 par Haruko Tama

» Changer le temps [PV Lee]
Lun 13 Déc - 23:12 par Kondô Haiko

» Léger Regard [libre]
Lun 13 Déc - 22:53 par Kondô Haiko

» [FLOOD] Combien as-tu de messages ?
Lun 13 Déc - 19:18 par Shikei Seishiro

» [FLOOD] Mais qui est là ?
Lun 13 Déc - 19:14 par Kondô Haiko

» [FLOOD] Offre un cadeau à 1o
Lun 13 Déc - 19:12 par Shikei Seishiro

» [FLOOD] Compte a rebours
Lun 13 Déc - 19:12 par Kondô Haiko

» [FLOOD] Jeu du Chou-fleur \o/
Lun 13 Déc - 19:11 par Shikei Seishiro

» [FLOOD] Le dernier à poster gagne !
Lun 13 Déc - 19:08 par Kondô Haiko

» Un Ange... une maison close. What else ? [libre]
Lun 13 Déc - 5:53 par Shikei Seishiro

» Un Ange dans une église ... ça se fait non ? [libre]
Dim 12 Déc - 20:16 par Haruko Tama

» [FLOOD] ABC des noms
Dim 12 Déc - 20:09 par Lin Chikako

» Cambriolage en pleine journée oO' [libre]
Dim 12 Déc - 19:34 par Shikei Seishiro

» Lundi, je torréfie... Mardi c'est Spaghetti.. [Sei's Creations]
Dim 12 Déc - 12:45 par Shikei Seishiro

» [FLOOD] Artiste d'un temps ?
Dim 12 Déc - 1:09 par Shikei Seishiro

Partenaires
jeu spatial

Partagez | 
 

 Lee Cutter, et fous moi la paix.

Aller en bas 
AuteurMessage
Lee Cutter
Sennin
Sennin
avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 04/12/2010

Feuille de personnage
Relations et Rp \o/:

MessageSujet: Lee Cutter, et fous moi la paix.   Sam 4 Déc - 22:56

~°Lâche moi les basques...°~


Nom: Cutter
Prénom: Lee
Surnom : Tiens, donne moi un surnom pour voir U_U
Age : 752, techniquement.
Race : Démon
Clan : Jashuu
Métier : Tatoueur/Perceur

~°Description Physique et Morale°~


Description Physique : Imposant, tout simplement.

• Lee, comme tout démon qui se respecte n'a jamais été tellement fanatique de ses cheveux blancs. Bien sûr il les arbore fièrement (esprit de contradiction oblige), malgré les préjugés qui sur le blanc donne l'impression de pureté, de chasteté, de foi... Beurk. En clair ses cheveux l'insupportent, bien évidemment. Mais bon il est né comme ça, et puis il ne peut pas tuer deux fois ses pauvres parents. Mais encore, ses cheveux peuvent passer. Dans la rue il passe pour le simple tatoueur qu'il est. Mais ce qui l'insupporte le plus, ce sont ses yeux bleus ... Ils sont tellement contradictoires avec sa situation... Il porte le plus souvent des lentilles de couleur rouge, pour les camoufler. Ses yeux lui apportent encore un semblant d'identité, un semblant d'humanité qui ressort encore... Ses yeux bleus si... expressifs. Quelle horreur...

• Quand à son visage, il reste caché à moitié par ses grandes mèches rebelles retombant sur ses joues. Mal rasé, et il en est fier. Il adore quand on le voit comme le plus impur de tous. Ses mèches retombent sur son front, cachant ses sourcils, lui donnant un air encore plus vide. Sa peau blanche, limite cadavérique exprime son manque de sang. C'est un peu ce qui fait son charme après tout. Son nez aquilin lui confère cette apparence supérieure, refermant encore plus son visage malgré cette pointe de chair plantée dans le milieu de son visage. Ses lèvres fines et rouges rappèlent le sang qu'il aime verser et boire, cette couleur reluisant sur ses mains avides de tuerie...

• Son visage carré est sa fierté. Il renforce son envergure, lui donne un air puissant... Son visage est froid... Les seules flammes qui peuvent raviver son éclat sont celles de ses yeux, enragées, impitoyable, son regard sanguinaire transperce celui des autres, pendant que sa langue fine passe sur ses lèvres doucement dans une expression de lubricité.

• Descendons encore un peu pour admirer son corps d'athlète. Pour deux mètres dix, il pèse cent douze kilos, réparties fièrement sur toute sa carrure. son cou épais soutenant sa tête est rattaché directement à ses épaules protubérantes. Ses bras parsemés de muscles resserrent sa poigne d'acier. Ses longs doigts se terminent par des ongles peints en noir qui paraissent comme des griffes, rayant le verre doucement. Son torse, malgré ce qu'il a enduré reste vierge de toute cicatrice, et son ventre musclé ne laisse paraitre aucune meurtrissure. Du moins pas autant que celle qu'il a dans le dos, cette grande étoile rouge scarifiée jute au dessus de son omoplate. Ses jambes sont faites pour courir, bien qu'il préfère voler de ses longues ailes noires et griffues. Ses ailes, pour ainsi dire, ressemblent surtout à une longue voile noire en lambeaux...
Si vous êtes attentifs, vous pourrez voir son aura rouge de sang voleter et se détacher doucement de son corps avant de s'estomper... Si vous êtes attentifs, et si vous êtes encore vivant, bien sûr.

• Coté vêtements, on ne peut pas dire qu'il aie des exigences hors du commun. Il a juste des exigences de démon. Pour être franc, il n'a jamais aimé porté du tissu ou autre dérivé de ce genre d'étoffes de basse qualité. à ce niveau là, entre porter un Jean et rester a poil, c'est pas ça qui va déranger monsieur luxure. accessoirement, il ne porte pas de sous-vêtements. Mais de ce coté là, bien sûr, il n'y a pas de souci a se faire, ses attributs ne risquent pas d'aller bien loin dans son pantalon en cuir moulant. Il aime le noir... Il aime le rouge d'ailleurs. Il porte généralement des vêtements dans ces tons de couleur. Il n'a jamais froid, il ne porte donc que le strict nécessaire. De quoi se couvrir afin de travailler, et de quoi porter ses armes. Au final le plus souvent son pantalon en cuir noir le suit presque partout. Mais n'allez pas croire qu'il ne se change pas. Bien au contraire. Mais il aime arborer le même style et prend ses fringues en double.

• En haut, il porte seulement une veste en cuir rouge doublée d'un gilet en cuir noir. autour de son torse se trouve une attache en cuir entourant son buste, idéale pour suspendre son épée dans le dos, et éviter que sa veste ne fasse de faux plis. On n'arrête pas la classe pour un simple combat de bas étage. sa ceinture est comparable a une ceinture de policier, hormis le fait qu'un policier ne se trimballe pas avec deux magnums sous sa veste, et une épée dans le dos. A ses mains il porte tout simplement une paire de mitaines en cuir, abimées par la chaleur, craquelées et usées. Il s'en sert tous les jours. Disons une paire par jour. Et oui, niveau budget il n'est pas très arrangeant.

Mais bon, de quoi se plaint-on, c'est lui qui paie après tout...

Description Morale : Lubrique et inspiré. Incroyable, non?

•Du coté de ses soucis mentaux, le démon n'est pas mal servi. Et oui, en 700 ans de vie, on accumule les vices. En parlant d'un vicieux... Enfin bref. Premièrement on pourrait dire qu'il est cruel. cruel, me direz vous, cruel comment? Cruel comme ça. Du genre a arracher les ongles, a lécher les plaies, tout cela avant de mettre du sel et de la téquila par dessus. Ses lubies? planter des aiguilles dans les orteils. Sa passion? écarter tout doucement les os du bras avant de le séparer en deux. Son péché mignon? couper les tendons d'achille. Son petit secret? Faire rentrer des rats là ou rien ne devrait. L'anatomie n'a aucun secret pour lui. et c'est encore mieux quand la chair est séparée des os, et que le coeur bat encore. Il arbore fièrement le sang de ses victimes sur son corps. Approchez vous, vous pourrez sentir ce doux fumet.

•On ne peux pas dire non plus qu'il soit complètement ignorant et innocent, du côté du sexe. Il aime quand sa victime gémit, qu'elle s'explose les cordes vocales en suppliant, quand elle refoule son plaisir, pendant qu'il lèche sensuellement son cou. Il est vicieux et acariâtre, et ne se gêne pas pour violer ce qu'il trouve d'appétissant. Et surtout les hommes. Il aime le sexe fort, il n'irait jamais courtiser une femme. Non pas par respect, mais par préférence. Que voulez-vous, il est très gai pour un incube... Et bien évidemment quand son jouet ne fonctionne plus, il le jette, what else?

•La logique voudrait que je vous parle aussi de la gourmandise, l'un des pêchés qui seraient sans doute représentés à travers un démon aussi lubrique que lui. Malheureusement, il n'est pas aussi gourmand qu'on le croit. Il pourrait très bien manger de la viande froide que ça ne le dérangerait pas. Et il le fait d'ailleurs, la carotide d'un pauvre petit humain, morceau de choix, n'est-ce pas? Quant aux plats qu'il préfère? Les choses sucrées. Donnez lui une gaufre au sucre et il deviendra fou.

•Il est extrêmement jaloux. Il peut très bien s'approprier une chose et ne le dire a personne... Quand on touche a quelque chose qui lui appartient, il plonge dans une colère noire et détruit tout sur son passage. Il traque ceux qui en-amourache ses victimes et les tue, il prône la souffrance de l'être qui lui vole son dû. Il s'approprie ce qu'il trouve beau. Et il se nourrit de sa cupidité pour blesser les autres avec. Il aime ce qui brille, il aime ce qui meurt, il aime ce qui lui procure du plaisir, volontairement ou non...

•Il est aussi vaniteux que pourrait être une personne comme Tom Cruise. Il a du capital, il est beau et intelligent, et il ne se dérange pas pour se vanter de toutes ses extraordinaires qualités. Il est au dessus de tout et se prend pour l'être transcendant. Oui, il pète un peu plus haut que son c*l mais ça lui réussit. Il est craint ou vénéré, peu importe de quelle façon, mais ça l'amuse beaucoup.

•Colérique et facile a énerver, les altercations verbales ne lui suffisent pas. Il déteste parler, surtout à quelqu'un qui le méprise. Bien sûr, si l'importun ne cesse pas de jacasser, il sortira les poings. Peu de gens l'ont vu sortir des armes. Et si c'est le cas, il est tellement impulsif et direct que cette personne n'a certainement vu le canon de son arme le temps d'une milliseconde.

•Mis a part ça, il est parfaitement normal. C'est un homme qui aime la vie, qui aime la mordre a pleines dents. Il est sérieux et assidu et prend à cœur son statut de chef de caste. Il est cultivé et a toujours raison. Celui qui ose le contredire est dans de beaux draps. Il aime être admiré, être le centre d'attention.

•Est-ce qu'il a des qualités? Oui, bien sûr. Si vous êtes a son goût, il n'y a pas de problème. Il vous offrirait une vie de rêve ainsi que le gîte et le couvert. Il a... De l'humour. C'est ce qui caractérise le mieux son meilleur coté. Il aime rire, et a le rire facile justement. N'importe quoi peut être drôle. Après tout dépend du contexte, et de la personne qui ose le faire rire. Après les bons comptes font les bons amis.

•Ce qu'il aime? Et bien ses goûts sont variés. Tout d'abord il n'aime que le cuir pour se vêtir. Ensuite, Il aime le feu. le feu qui dévaste, le feu incontrôlable, le feu imprévisible... Mais ce qui pourrait choquer après ces descriptions de son être tellement chamboulé, c'est la musique qu'il écoute. On pourrait a première vue penser que ce cher démon serait un fanatique de musiques violentes comme le métal ou bien la trance... Mais il est resté dans le soft et a plutôt choisi de se ranger du bon coté de la balance. Lee, malgré ce qu'on peut dire de lui, est un homme distingué, qui aime savourer un bon vin dans son fauteuil, un petit air de musique classique flottant dans l'air.

Les apparences sont parfois trompeuses, comme on dit.

~°Histoire°~


On ne choisit pas qui l'on devient? Et pourquoi pas... La vie est bourré de ce genre de choses qu'on appèle surprises. Pourtant, certains continuent à croire au destin, immuable, transcendant... Des conneries tout ça. Tout n'est qu'illusion, si l'on en croit les choses. Laissez moi vous ouvrir les yeux...

C'était un soir d'été. Comme vous et moi, certains continuent à se dire qu'il y a des soirs d'été doux et agréables. Pourtant celui-ci était chaud et vicieux. La maison brûle, les poutres de bois tombent un a un tandis-que ses habitants crèvent dans leur sommeil. Une femme accouche. Elle ne sait pas que la maison est en feu. l'homme devant elle a sorti une paire de ciseaux. Il pleure. Il a trempé les ciseaux dans l'alcool. Le bébé est venu par le siège. Le métal glisse doucement le long de la peau bombée et brillante, comme un gros fruit lisse. La pointe effleure le nombril et le transperce. Le rouge reluisant apparait. La femme mord la serviette...

Amanda... Je t'aime.


Les larmes se mêlent au sang alors que les tuiles glissent. et le maître d'hôtel est mort. Dans les yeux noirs d'Amanda on peut lire le désespoir. L'homme hésite et tremble... Il ne doit pas se laisser faire... Le bébé... Amanda va mourir. Il lâche la paire de ciseaux alors que ses larmes redoublent d'intensité. Elle a des contractions. Et pourtant elle devrait vivre... Elle est immortelle, comme lui... Pourtant elle va mourir, en donnant la vie. La pointe revient se planter doucement dans le nombril. Il transpire et halète.

James... Je t'aime aussi... Prends le... prends le et va-t-en...


La pointe s'enfonce, elle reprend la serviette et hurle. Le hurlement ne s'entend pas... Il doit faire vite pour qu'elle ne souffre plus. Il découpe la chair rapidement, arrachant des hurlements déchirants. Le trou se fait. Elle saigne, elle se vide de son sang. Sa peau est si pâle, ses yeux sont révulsés... Sur son bras une chaînette... Son père...

Amanda...

Amanda ne hurle plus. Ses cris se sont noyés dans le sang. On entend que le faible glouglou de sa gorge... James met ses mains en elle... Le bébé a les yeux bleus, et la peau pleine de sang. Il est bleu... Bleu et il ne crie pas. Amanda tousse et expire... Amanda est morte... Un claquement... Il expectore... Le bébé est rose... James essuie le sang sur son visage et regarde la gourmette... Lee... Comme son grand père... James arrache le cordon du ventre d'Amanda. Le placenta ressemble a une fraise pourrie... Il attrape la ficelle, fait deux petits nœuds... Le mucus coule... Il coupe le cordon et laisse un rire triste courir dans sa gorge... Le bébé est beau... Amanda est morte... Ses yeux exorbités ne pardonneront pas le seigneur... Le plancher s'écroule... James est devant la maison... La bonne est morte, le vassal est mort, la cuisinière est morte... Amanda n'est plus que cendre...

Lee... Un jour je mourrai de tes mains... Mais je veux que tu vives au nom d'Amanda...

-----------------------------------------------------------------------------------...

Lee a grandi. Il a dix ans maintenant. Il est grand et beau, ses cheveux blancs retombant doucement dans son dos. Il va à l'école. Son père paie pour qu'il apprenne le latin. Il préfère monter en haut de cette tour. Il y voit les oiseaux. Chaque matin il se lève et voit la tour. Il ne va pas voir son tuteur. Il marche dans les feuilles mortes en levant la tête. Les oiseaux sont aussi libres que son père... Son père lui il peut voler... Deux petits fragments noirs ressortent de son dos et s'estompent. C'est douloureux... Il grimpe le long de la paroi, pour aller en haut de la tour. Ses doigts se piquent, la peau éclate doucement, ses doigts saignent. Il a encore menti a son père... Mais il est si gentil... Il s'assoit sur la dernière pierre et appèle les oiseaux...

Est-ce que maman vole encore? Il ne le saura jamais. Maman est partie, il le sait bien, c'est de sa faute si elle est morte. Un oiseau se pose sur son doigt ensanglanté. Il picore lentement les peaux, c'est douloureux... L'oiseau est lourd et noir, il est beau, a l'instar du visage laid du petit garçon, déformé par les larmes... Il a sali son habit... Il caresse doucement l'oiseau et lui sourit. Lui aussi il aime le sang. La petite fille était délicieuse...

Viens Lucy on va jouer!

Il l'avait emmené vers le pont a portail. c'était drôle... elle était si jolie... Son rire cristallin parcourait doucement son esprit embrumé par la pluie. Il l'avait emmenée dans son petit coin secret, il touchait des morceaux de bois pour faire de la musique, elle dansait et riait doucement... Ses habits étaient beaux. Elle était riche? Il aurait aimé vivre mieux, être riche lui aussi pour pouvoir avoir des choses. Papa ne voulait pas... Il disait que c'était moche de s'attacher aux choses... Lucy voulait jouer avec les morceaux de bois... Elle lui avait pris des mains, et ses yeux bleus semblaient devenir plus gris... La petite fille faisait de la musique, le rire de Lee avait cessé. Elle passait entre la pluie et l'abri. Il sorti son couteau et coupa la corde. La fille était au sol. Elle convulsait. Le rire de Lee repartit. Il souriait, lèchant son corps percé de trous. Son visage semblait le plus avoir de nez. Le sang dans sa gorge...

Il relâcha le corbeau qui tomba du haut de la tour. Quel dommage, il l'avait cassé... Il avait sans doute serré un peu trop fort, un sourire béat se dessinant sur son visage en regardant le ciel gris... Il sauta et retomba en bas du pilier de pierre, décrispant ses mains.

Ca casse vite... T'es pas drôle l'oiseau.

Quelle excuse il allait bien donner à son père pour l'état de ses doigts... Le scribe, encore? Non, ça faisait déjà trois fois... La porte du séminaire alors...

Lucy Lucy est morte
Qui sera la sui-vante?
Lucy Lucy est morte
La prochaine insolen-te?


-----------------------------------------------------------------------------------...

La porte était encore ouverte et la douce lueur rouge débordait légèrement sur le trottoir. Un agréable fumet se dégageait de la porte, et une brume épaisse sortait de sa bouche, fixée a un cigare. Il entra précautionneusement et s'assit au bar. Des filles, des danseuses partout... Tiens, celle là vient d'embarquer un homme dans le public... Courtisanes... Il commanda un scotch. Il le siffla rapidement. Il ne cherchait pas a se saouler. Il ne voulait pas non plus s'occuper de ces sales filles de joie. Il n'en recherchait qu'une seule. Cornelia... C'était le seule fille qu'il recherchait. Il avait besoin de son aide... Il voulait des explications, et si il fallait la torturer, alors il le ferait... Sa bouche se colla au verre d'un deuxième scotch, qu'il avala en une seule gorgée.
Puis elle arriva, gracieuse dans son habit de dentelle rouge et noir... La musique avait repris... Un air classique, les trompettes et les violons accompagnaient un air de harpe, l'orchestre était rivé sur la beauté de la sublime Cornélia. Lee se leva et grimpa sur scène, prenant la main de la danseuse. Ils dansèrent, encore et encore, puis la musique s'arrêta. Il l'emmena dans sa chambre et referma la porte.

Cornélia...

La jeune femme lui lança un bref sourire alors que ses crocs dépassaient légèrement de ses lèvres roses. Cornélia et Amanda... Les envoûteuses... Sa mère était tombée amoureuse de son père et comme une araignée tisse sa toile elle l'avait prise au piège. Cornélia était jalouse. Cornélia voulait James. Mais James n'était pas envoûté. James aimait réellement Amanda.

Tu ressembles beaucoup à ton père, Lee...

Il la plaqua contre le mur et commença lentement à lui lécher le cou, plantant doucement ses ongles dans son ventre svelte. Elle était sans doute fragile... Ce serait simple. Mais il en avait besoin. Il n'avait pas besoin de la tuer... Il laissa un sifflement acre s'échapper de ses lèvres.

Ou... Est... Il...

Elle lâcha un petit rire et sa langue pointue passa le long du lobe de l'oreille du démon pour finalement en lécher l'intérieur, lui arrachant un soupir. La succube n'allait pas l'avoir... Elle ne pouvait pas. Il aggrippa sa gorge et la plaqua contre le mur un peu plus, plantant ses griffes dans son ventre avec férocité, perçant la peau, un doigt s'enfonçant dans son abdomen, transperçant les chairs... Elle cria. Point de puissance pour une sale succube... Point de puissance... Jamais elle... Ne pourrait le vaincre... Elle hurla quand il perça doucement son pancréas d'un petit coup de griffe et un rire s'éleva du tréfond de sa gorge.

Il... Est... Là ou tout... A commencé... Pitié...

Un démon qui demandait, qui quémandait la pitié d'un autre... Visiblement elle avait perdu tout soupçon d'honneur... Cornélia... C'est elle qui l'avait tuée... C'est elle qui l'avait maudite, par jalousie. Mais c'est elle qui allait subir la vengeance... La main arracha l'intestin, et elle se répandit sur le sol après qu'il ait broyé sa carotide. Elle avait les yeux révulsés, comme maman... Il rit a gorge déployée, tristement... Il ne fallait pas s'éterniser... Il avait attendu cinq cent ans de trop...

-----------------------------------------------------------------------------------...

Père...

Il était là, plongeant la lame dans une clepsydre... Une serpe d'argent... Il l'avait à lui... C'était à lui... Lee le regarda avec les yeux injectés de sang. James continuait son petit manège en sangottant. Il coupa la veine de son bras. La faucille était imprégnée. C'était l'heure... Il fallait le tuer. Son père ne se laisserait pas faire. Son aura semblait apaisée alors qu'il pleurait lentement des larmes de sang.

Rends là moi... C'est à moi, père...

Il se retourna doucement, les yeux a moitié exorbités, le sang coulant sur son ongle doucement. Il semblait vouloir arracher la chair, il bredouillait quelques mots en latin. Une sorte d'incantation sans doute. Lee se sentit oppressé. Puis ses pieds décollèrent du sol. Il s'écrasa face contre le mur.

C'est à moi, fils... Je changerai mon destin. Je veux vivre... Et tu vas mourir pour moi...

La lame plongea dans les chairs et Lee poussa un cri de douleur. C'était comme si on lui versait de l'acide dans une plaie ouverte... Il ne pouvait pas bouger... Un cercle, puis une ligne droite... Du latin, encore et encore... Une seconde ligne droite, et le sang coula le long de sa colonne vertébrale. Cette douleur... insupportable... Le jeune démon planta ses griffes dans le mur. Il n'allait pas mourir... Une troisième ligne droite.

Que le sang du père se mêle au sien, que le fils meure et que change le destin...

Une quatrième ligne droite, Il émit un son inhumain entre le rire et le pleur. Son père souffrait... Lee décrocha son premier bras du mur. Une cinq... La cinquième ligne s'arrêta en son milieu. Le père était désormais suspendu. Le fils serrait son cou, plantant lentement ses griffes dans les chairs.

C'est mon dû... Tu es faible...

Un dernier sanglot. Son crâne explosa et sa cervelle vint s'écraser sur les murs. Quelques éclats d'os encore chauds heurtèrent son visage. Il avait les yeux révulsés, comme maman... Il était beau, son visage bleuâtre recouvert de son propre sang luisant à la belle lune... Le collier était à lui, et il changeait de propriétaire. Mère... Maman... Ton âme... Il vit en son nom. Il attrapa la serpe doucement, et perça son dos de deux tranchées et riant. Le sang coula a flots. Il fit de même avec le corps de son père. Il lui arracha les ailes... Il les enracina dans son dos sanglant. Il pouvait voler maintenant.

Je te sens mère, tu es fière de moi...

Une bulle de sang s'échappa de ses lèvres... Ça brûlait dans le dos... Il s'écroula dans la neige fraiche... L'hôtel semblait de nouveau en flammes...

-----------------------------------------------------------------------------------...

2015... Monde de merde. La même journée se répète. Les hommes ne sont que des faibles choses...

J'aime ça... Donne moi un scotch.

Il est magnat. Il est tout puissant. Il dirige les Jashuu. Le temps lui appartient. Son collier luit faiblement dans la pénombre. Il rit. Sa mère rit. Son père rit. Un léger filet de salive coule de la bouche de Mary. Mary est belle. Mary est un beau trophée.


~°Autre°~


Arme : Il porte deux jolis magnums, un noir et un blanc, ainsi qu'une massive épée d'argent décorée de son blason.
Pouvoir : Maîtrise parfaitement le feu et le métal, n'a jamais été attiré par la maîtrise de la terre.

~°Vous°~


Prénom/Surnom : Shii!
Age : 18
Où avez-vous trouvé le forum? C'est leuh mieeeen
Double compte ? Nooooon ♫

_________________
Why do you hide from me, Invité?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neocyclic.forumgratuit.org
 
Lee Cutter, et fous moi la paix.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Va torturer deux ou trois chatons et fous moi la paix, tu veux ?" Eva THE RETURN
» Manifestation pour la paix a Cite-Soleil
» Les differents gangs de Martissant auraient fait la paix
» ILS SONT DEVENUS FOUS! Est-ce que je mène une campagne contre Aristide au Forumh
» Paix a son ame: Une autre Victime du Chaos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: GÉNÉRALITÉS :: Présentations :: Présentations validées :: Démons-
Sauter vers: