AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion





Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Novembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
CalendrierCalendrier
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 11 le Mer 8 Déc - 0:50
Meilleurs posteurs
Shikei Seishiro
 
Zakuro Kagame
 
Kondô Haiko
 
Lin Chikako
 
Lee Cutter
 
Neph Sonozoa
 
Haruko Tama
 
Renyo Armeria
 
Derniers sujets
» [Partenariat]: Eizo Sekai
Dim 26 Déc - 14:44 par Lee Cutter

» [FLOOD] Parler pour ne rien dire.
Jeu 23 Déc - 8:32 par Shikei Seishiro

» Un cambriolage nocturne qui tourne mal [Lee]
Jeu 16 Déc - 21:06 par Lin Chikako

» Petit poisson rencontre requin blanc♥ [PV: Lin]
Mar 14 Déc - 23:40 par Lin Chikako

» Anniversaires !
Mar 14 Déc - 23:29 par Lin Chikako

» [FLOOD] J'épouse, j'aime, je tue.
Mar 14 Déc - 20:35 par Haruko Tama

» Changer le temps [PV Lee]
Lun 13 Déc - 23:12 par Kondô Haiko

» Léger Regard [libre]
Lun 13 Déc - 22:53 par Kondô Haiko

» [FLOOD] Combien as-tu de messages ?
Lun 13 Déc - 19:18 par Shikei Seishiro

» [FLOOD] Mais qui est là ?
Lun 13 Déc - 19:14 par Kondô Haiko

» [FLOOD] Offre un cadeau à 1o
Lun 13 Déc - 19:12 par Shikei Seishiro

» [FLOOD] Compte a rebours
Lun 13 Déc - 19:12 par Kondô Haiko

» [FLOOD] Jeu du Chou-fleur \o/
Lun 13 Déc - 19:11 par Shikei Seishiro

» [FLOOD] Le dernier à poster gagne !
Lun 13 Déc - 19:08 par Kondô Haiko

» Un Ange... une maison close. What else ? [libre]
Lun 13 Déc - 5:53 par Shikei Seishiro

» Un Ange dans une église ... ça se fait non ? [libre]
Dim 12 Déc - 20:16 par Haruko Tama

» [FLOOD] ABC des noms
Dim 12 Déc - 20:09 par Lin Chikako

» Cambriolage en pleine journée oO' [libre]
Dim 12 Déc - 19:34 par Shikei Seishiro

» Lundi, je torréfie... Mardi c'est Spaghetti.. [Sei's Creations]
Dim 12 Déc - 12:45 par Shikei Seishiro

» [FLOOD] Artiste d'un temps ?
Dim 12 Déc - 1:09 par Shikei Seishiro

Partenaires
jeu spatial

Partagez | 
 

 Seishiro Archange au service du temps [terminé]

Aller en bas 
AuteurMessage
Shikei Seishiro
Sennin
Sennin
avatar

Messages : 235
Date d'inscription : 04/12/2010
Age : 850
Localisation : Au fin fond du rien

Feuille de personnage
Relations et Rp \o/:

MessageSujet: Seishiro Archange au service du temps [terminé]   Sam 4 Déc - 22:37

~°Seishiro, Archange du Ciel°~


Nom: Shikei
Prénom: Seishiro
Surnom : Sei, Shi, iro...
Age : plus de 1ooo ans
Race : Archange (Chef des Anges)
Clan : Chef du Clan Shin'kou
Métier : Musicien, compositeur, interprète

~°Description Physique et Morale°~


Description Physique : Elancé, pâle, triste.

• D'habitude, je préfère les descriptions par situation. Mais ici, il vaut mieux se limiter à le voir au naturel.

• Seishiro est un ange de taille moyenne. Un mètre soixante quinze. Rien de très petit ni de très grand. Il est fin, élancé, sans être squelettique. Ses jambes sont longues, tout comme ses bras et ses doigts. Il possède un torse légèrement musclé, mais rien de très impressionnant. Sa peau est pâle, au moins aussi blanche que ses plumes. Seishiro possède un visage fin, ovale. Ce dernier est entouré d'une chevelure qu'il adore. De couleur bleu pétrole, ses cheveux sont mi-longs mais parfois attachés en une fine tresse. Jamais il ne pourra faire d'autre coiffure, car bien qu'il n'ait pas les cheveux courts, ils ne sont pas très épais. Il possède une frange qui cache une partie de son regard bleu turquoise d'ange déchu. C'est sans doute l'aspect le plus effrayant de son physique. Ses yeux. Fins et sournois. Comme ceux d'un serpent. Légèrement maquillé de rouge quand les membres du temple du Ciel se réunissent, Seishiro a toujours tout fait pour rendre son regard moins inquiétant. Et pourtant, maintenant qu'il possède la caractéristique des anges déchus, c'est comme si c'était devenu une mission impossible.

• Physiquement parlant, le style vestimentaire, c'est bien, non ? En général, dans sa vie privée, Seishiro adore être libre. Rassurez vous, il ne se balade pas nu. Mais presque. Torse-nu. Il adore sentir le vent frais caresser sa peau, ou la chaleur de l'été lui bruler le corps. Néanmoins, en public, il portera tout de même quelque chose. En général, il opte pour deux tee shirts. Un a longues et un a courtes manches, l'un sur l'autre. Parfois, un simple t-shirt, un gilet, et trèèèès rarement, une chemise. Il déteste ça. Non seulement on voit à travers mais en plus ça gratte.
Avec ça, il adore les pantalons légèrement serrants. D'ailleurs, quand le pantalon en lui même ne fait pas encore assez slim, il rajoute une ceinture et quelques chainettes. Frimeur? Juste un peu. Mais en bas, alors? Et bien quand il n'opte pas pour des dr Martens au dessus du slim, il porte de grosses pantoufles roses que sa mère lui a léguer comme une malédiction. Si il ne les porte pas, elle pleure. On a tous connu ça...

• Seishiro, lui, se fiche un peu des chaussures. Il adore surtout les accessoires. Bien qu'il ait une bonne vue, il adore porter des lunettes à verres transparents. Juste pour le style. En général, il y ajoute même deux petites chaines. Histoire de pouvoir faire un vol sans risquer de les perdre. Mais dans les accessoires, il n'y a pas que les lunettes. Sei possède des dizaines de bagues, colliers, bracelets, boucles d'oreilles, piercing en tout genre. Colorés, noirs, mignons, trash, c'est un peu comme une collection sans en être vraiment une.

Ah j'oubliais, il adore les couleurs très flash, voir fluo. Du coup, ne vous étonnez pas de le voir débarquer avec des vans vertes un jour ou il porte une casquette orange. Ca va passer... Ou pas.

Description Morale :Froid aux mains, chaud au coeur.

• Seishiro était un enfant banal. Mais son passé a effacé en lui beaucoup de choses. Tout d'abord l'espoir et la confiance. La simplicité de rire et l'amour du soleil. Ensuite, il fut privé de ce mince éclat d'amour qu'il éprouvait encore. Pour ensuite n'être plus qu'un ange froid, qui retrouve ses sentiments tellement rarement, que quand l'occasion est là, il s'enfuit. C'est ce qu'il est, désormais. Pour commencer, il déteste parler. Avec les gens, avec les animaux, avec n'importe qui. Blasé de sa voix, blasé de celle des autres, il préfère se contenter de ne dire que le strict nécessaire. Pourquoi perdre son temps en futilités. De plus, si une chose la dedans est bien frustrante, c'est que la voix de Seishiro était un véritable trésor. Il ne l'a découvert qu'a ses 2o ans, certes, mais cela reste la découverte du siècle. Quand il chante, c'est un son cristallin qui embellit l'ambiance, une mélodie qui rajeunit les tympans. Le chant d'un ange...

• Mais le caractère de Seishiro ne se limite pas à sa voix, évidemment. Derrière ce masque glacial qu'il emprunte en public, il reste au fond de son coeur quelque chose de doux. Il suffit qu'il soit touché, pour x ou y raison, et il se mettra a perdre totalement ses moyens. En général, en résulte une fuite. Seishiro n'est pas du genre à pleurer, mais pas non plus à péter son câble. De fait, il s'enfuit simplement. Pour oublier, pour perdre de vue ce qui lui fait mal ou bien. Car même ce qui est agréable l'effraie. Il a vécu tant de déceptions qu'à ses yeux, chaque bonne chose finirait par être horrible. Alors ça aussi, il le fuit.

• Mais si sa gentillesse est devenue froideur, sa voix silence et son amour haine, Sei a gardé en lui ses principaux traits de caractère. Toujours aussi protecteur, il se comporte comme un prince charmant avec les dames, même si ce n'est qu'une apparence. Tout comme il se prend pour un frère avec les petites filles qui lui rappellent Sakura. Et oui, on peut-être protecteur et froid à la fois. Ce genre de situation ressemble à ceci; il voit une dame avec un énorme sac, il marche à côté d'elle, froid. Elle éprouve des difficultés. Il va finir parla regarder méchamment avant de demander : "'Voulez d'l'aide ?". Vous l'aurez compris, il est resté l'ange aimant et parfait qu'il était, sauf que cette partie de lui se cache derrière un homme brisé. C'est un combat continuel entre ces deux parties de lui même. C'est d'ailleurs ce pourquoi, il arrive souvent que Seishiro ne sache pas comment réagir. De là, la fuite.

• Seishiro n'est jamais jaloux, c'est une qualité qui l'honore. C'est aussi un bon mangeur, il faut l'avouer. Même si c'est en silence et en faisant la tronche, il mange des quantités astronomiques, et ce très souvent. Pourtant, il reste maigre... Parmi ses autres qualités, Sei possède l'envie d'apprendre. Toujours plus. Perfectionniste, l'ange!

• Par contre, pour parler de ses défauts... Non seulement il est têtu, mais en plus il est mauvais perdant. Heureusement, il ne boude jamais bien longtemps. Enfin, il faut dire que sa vie quotidienne ressemble a celle d'un enfant qui boude non-stop. Aussi, c'est quelqu'un de très maniaque sur l'hygiène. Et le rangement. En bonne petite femme de ménage, il déteste les lieux mal rangés. C'est probablement le côté perfectionniste ajouté au côté maniaque qui a fait de lui un bon élève par le passé.

• Mais cessons de parler de cela. Parlons plutôt... de ses gouts. La couleur favorite de Sei est le turquoise mélangé au blanc. Désormais que ses yeux en ont la couleur, parfois, il se dit que c'est bien la seule chose formidable dans son rôle d'ange déchu. C'est une façon bien pathétique de se rassurer, je vous l'accorde.

• Continuons donc, ...il n'aime pas vraiment ce qui est sucré. Il est plutôt porté salé. Il préfèrera un bon repas chaud à une friandise. Dans le même genre, il est aussi un grand buveur de café et d'eau. Jamais vous ne le verrez boire du coca, c'est de loin la chose la plus dégueulasse du monde à ses yeux.Tout comme les insectes. Sei n'a aucune phobie, ce qui ne l'empêche pas de trouver les insectes laids. Évidemment, il les acceptait à l'époque, mais désormais qu'il n'est plus obligé d'apprécier tout le monde à sa juste valeur, il se permet d'haïr ces petits êtres visqueux. Dire que dans certains pays on les mange...

• Évidemment, la personnalité d'un être est complexe. Vous aurez compris, en gros, comment est notre ange déchu. Mais il cache bien d'autres parties de lui même, parfois belles, parfois rongées par le désespoir...

A vous de les découvrir.

~°Histoire°~


:: Introduction d'une vie ::

• Comme pour tout un chacun, la naissance de Seishiro resta un mystère. Il avait en effet des parents et Divinity choisit son nom. Mais sa mère avait-elle souffert ? Du sang, comme chez les humains, avait-il coulé ? La pureté d'un ange n'est-elle donc pas une seule fois souillée ? Ce traitement de faveur faisait-il d'eux des bébés qui ne pleurent pas ? La seule chose dont on peut être sur, c'est que Sei était un adorable enfant aux ailes resplendissantes. Son père et sa mère étaient si fiers qu'il décidèrent déjà qu'il feraient un autre petit ange.

• L'éducation fut longue mais agréable. L'école était aisée et tout le monde adorait Seishiro. C'était un petit garçon adorable, aux grandes capacités intellectuelles. Il était fait pour être un ange gardien parfait. Et comme promis, il eut une petite soeur à ses cinq ans. Il ne la voyait pas beaucoup entre les cours et les devoirs. N'oublions pas que c'était un élève modèle. Et si la petite était encore jeune, pour Sei', c'était le début de la grande école. Car à quinze ans, c'est la fin des études. Le début du travail. Certes, c'est jeune. Mais quand on a une vie aussi longue, et qu'on est si peu facilement blessé, quinze ans, c'est parfait.

:: Le premier humain ~ Les premières larmes ::


• Et vint enfin l'instant qu'il attendait depuis tout ce temps. La terre. Il allait la voir, la toucher, la sentir. Il allait connaître les humains, en vrai, et même en aider un. Divinity l'envoya au Japon. C'était un pays splendide ou les cerisiers fleurissent encore et encore. L'heure de la première rencontre avait sonné. D'après Divinity, l'humaine s'appelait Sakura. Comme ces arbres que Seishiro admirait. Elle avait 10 ans. Qu'avait-elle donc pour, si jeune, avoir besoin d'un ange? La réponse n'allait pas tarder à venir. Le rendez vous se situait dans un hôpital, a l'intérieur d'une chambre lugubre qui portait le numéro 62. Sei n'aimait pas ses endroits. Mais une fois face à la grande porte blanche, il fut surpris de trouver une petite fille aux longs cheveux noirs. Ils tombaient jusqu'au sol. Elle était pale comme la neige, et souriait faiblement. Que devait-il dire? Il savait que les humains ne croyaient pas aux...

-Bonjour monsieur. Elles sont jolies tes ailes!

• Damned! Ses ailes! Pour une première sortie, il n'arrivait pas encore à les retenir bien longtemps, et la surprise de voir son humaine l'avait fait oublié cela! Rapidement, elles disparurent et il se mit à rougir violemment. Il balbutia quelques secondes avant de juger plus intelligent de se taire. Sakura se mit à rire et lui demanda :

-C'est toi l'ange que j'ai demandé pour Noel?


• C'était donc ça. Pour une première fois, Divinity ne prends pas forcément des humains en grand danger. Mais en quelque sorte... Un humain qui permet l'apprentissage. Cette enfant avait bien besoin d'aide, mais pas la même que celle pour laquelle Sei avait été éduqué.

-Dis moi, Sakura, tu t'es cassé la jambe pour être ici?


• L'enfant rigola. Qu'y avait-il de drôle? Elle pris la main de Seishiro et le tira faiblement jusqu'à l'intérieur. Elle présenta la pièce comme étant sa maison à elle. C'était petit et recouvert de photos. Mais le pire, c'était la couleur. La lumière était rouge comme le sang. Les rideaux fermés. Et Sakura avait refermé la porte aussi vite qu'il l'avait ouverte. Mais ou était-il tombé? N'y tenant plus, l'ange demanda clairement :

-Mais pourquoi tu es ici? Ça ne ressemble pas à une maison d'enfant!

-Parce que le soleil ne m'aime pas, c'est ce que dit ma maman.

• Boum. Le coeur claque. Les yeux se ferment. Les muscles se crispent. La respiration se coupe. Sei connaissait cette maladie. Il l'avait vue en cours. Une enfant de la nuit. Il aurait pu connaître pire. Mais c'était bien comme ça. Après tout, ce n'était pas mortel. Du moment que Sakura restait dans le noir. Il avait eu la facilité de ne pas l'effrayer. Mais si il était ici, c'était pour qu'elle ne soit pas seule, n'est-ce pas... Sei ouvrit les yeux et sourit :

-D'accord! Ben le soleil, c'est un idiot. Moi, j't'aime bien
.



:: Cinq années de bonheur dans la nuit ::

• Entre deux parties de cache-cache, quelques livres et quelques aventures, Sakura prenait le temps de vivre pleinement. Qui a dit que le noir était une mauvaise couleur? Parfois, elle permet à d'adorables petites filles de vivre... Comme Sakura. Plusieurs fois, ils s'étaient questionnés ensemble. Pourquoi l'avoir nommé Fleur de Cerisier, si au grand jamais elle ne pouvait les voir?
Il fallait absolument réparer cette erreur. C'est ce pourquoi, souvent, Seishiro allait dehors et rapportait un petit quelque chose à Sakura. Quand il voyait sa mère, il restait silencieux. Il prétendait être dans l'hôpital à cause d'une opération des amygdales. Et évidemment, ça fonctionnait à merveille.

• La mère voyait sa fille plus épanouie, plus heureuse, et tout semblait aller mieux... Alors pourquoi chercher midi à quatorze heure?

• Parce qu'une opération pareille, ca prends pas un an. Et qu'après tout ce temps, la maman proposait carrément à Sei de dormir chez eux pour qu'il continue de voir leur fille. C'était l'occasion rêvée pour lui, d'ailleurs. Et c'est ce qui lui permit de continuer à veiller sur elle tout ce temps. Jusqu'à l'aube de ses 20ans...


:: Un coeur qui se ferme ::

• C'était un 5 avril. Le lendemain, Seishiro aurait vingt ans. Il en avait le physique, et il savait que désormais, son corps cesserait de grandir et de changer pendant de longues années. Quant à Sakura, du haut de ses 15 ans, elle semblait ne pas vivre d'adolescence. Alors, pour la rendre encore plus heureuse, il se rendit dans sa chambre, un gâteau en main, les parents de la petite dans son dos. Ils étaient là, prêt à chanter un Joyeux anniversaire pour lui mais pour elle aussi en quelque sorte. C'était ce qu'ils voulaient. Et en entrant, alors que les parents entamaient joyeusement leur air, Sei laissa tomber le gâteau. La chute du plateau argenté fit un bruit horrible. Un vacarme d'enfer. Puis le silence absolu. La chambre était vide. Les lumières allumées. La fenêtre ouverte. Et tout ce qu'il reste, une carte de vœux. Sur son lit blanc.

Là-haut, je suis sur que je pourrais voir le soleil.

• Et les larmes. Et l'incompréhension. Et tout. Et rien. Pourquoi? Qui sait. Elle était si heureuse avec lui. Tout allait bien! Pourquoi... Parce que.

-Seishiro, j'aurais du te le dire, elle nous avait prévenus...

-Non, non, ...
-TU TE TROMPES! Elle le répétait tout le temps! Qu'un ange comme toi ne pourrait jamais aimer une fille de la nuit! Que tu mentais! Elle ne nous croyait plus!

• Là, d'un réflexe indigne d'un ange, il s'approcha de la fenêtre. Il baissa les yeux et vit le petit corps aux longs cheveux, en bas, déformé. Il sauta. Évidemment. Il volait. Qu'on le regarde? Quelle importance. Il descendit et pris Sakura dans ses bras. Il n'avait pas sût faire son travail. Il serait déchu, assurément. Alors pourquoi y croire encore? Puis il vola a nouveau. Il allait vite. Il aurait pu foncer droit dans le ciel et bruler ses ailes, cela n'avait plus d'importance. Il fallait voir Divinity. C'était la seule à pouvoir l'aider.

Mais quand il arriva, c'est une femme au visage triste qui le reçu. C'était sa mère.

-Seishiro... Ce n'est pas de ta faute ni de la sienne...


• En effet. C'était celle du destin. Le destin, cet enfoiré. Celui qui prend tout. Même les gens qu'on aime. Qu'il vienne, qu'on le tape. Qu'on le brûle.

-Divinity va bientôt apparaître pour reprendre son âme... Pose là, mon chéri.


• Jamais. Pour tout l'or du monde, il ne la lâcherait pas. Divinity. Ca sonnait faux. Ca sonnait comme Destin. C'était elle, évidemment. C'était ce pseudo Dieu du bien qui lui avait tout pris. Elle aurait pu éviter ça, c'était sur. Seishiro leva le visage au ciel. Il pleurait de chaudes larmes. Il pesait deux cent tonnes à lui seul. Il s'écroula. Et hurla.

-QUE TOUS LES DIEUX CRÈVENT !

:: Retourner dans la nuit... Et y trouver une lune ::

• Tout avait été si vite qu'il n'avait rien vu venir. Sa haine et sa rage avait fait de lui un homme brisé. Mais Divinity se refusait à le châtier. Elle savait qu'il avait été touché par l'injustice de l'humanité. Ce n'était pas prévu. Mais c'était comme ça. Alors avant qu'il ne fasse un deuil long et horrible, avant même qu'il ne puisse en pleurer, elle l'envoya de nouveau sur terre. C'était évident. Il avait besoin d'aimer quelqu'un a nouveau. Et pas quelqu'un de sa race. Alors on l'envoya à la découverte d'un inconnu, cette fois. Comme une seconde chance pour un être si jeune. A l'étranger. Pour oublier. En France.

• Un café. Un lieu bien banal. C'était sa première sortie en public. Gêné, légèrement froid, il se méfiait de tout ce qui bougeait. Qui devait-il rencontrer? Le regard perdu, il observait les gens qui passaient, les analysant les uns après les autres.

-La place est libre?

• Surpris, l'ange tourne le visage et aperçoit... La plus belle femme qu'il ait jamais vu. Elle n'était pas très grande, mais son visage métisse faisait d'elle une vraie beauté. Seishiro perdit son regard turquoise dans le sien avant de répondre avec douceur.

-Oui, je vous en prie.

• C'était une certitude. C'était elle. Il était son gardien. Son coeur s'emplit d'une fierté sans pareille et il frissonna. Il sourit de plus belle et lui dit, comme si cela coulait de source.

-Mademoiselle... Vous êtes splendide.

• Au fond de lui même, l'ange savait que c'était ce qu'il devait faire. Comme un appel. Comme si tout cela avait été écrit. Il devait être franc et doux. Patient et honnête. Il devait être ainsi, pour lui plaire. Pourquoi? Parce que c'était le destin, qui nouveau, prenait sa vie en main. Comme si Divinity elle même cherchait à se faire pardonner. Seishiro se sentait horriblement bien, et même si l'inconnue le toisa d'un regard gêné, elle devait sans aucun doute apprécier le compliment, mais ne devait pas avoir l'habitude d'en recevoir. Sei, de son côté, n'avait jamais su être autrement qu'ainsi. Enfermé dans un hôpital durant des années, il n'avait jamais eu à connaître la façon de vivre des gens de l'extérieur. Pire encore, puisqu'il se retrouvait dans un tout autre pays. Par chance, il connaissait la langue. C'était ce qu'il avait étudié en premier. Avant de, désormais, se tourner vers la médecine, pour comprendre la maladie qu'avait eu Sakura.

• Quoi qu'il en soit, cette sortie au café tourna à une sortie entre amis. Il découvrit que la dénommée Lune était assez froide et parlait peu. Pourtant, à l'intérieur d'elle, brulait un feu d'une douce chaleur.


:: Un coeur qui s'ouvre ::

• Une chaleur qui chaque jour le rendait plus heureux. Elle ranimait en cet ange l'envie de vivre, le gout du soleil et du sourire. Sur ces deux années ensembles, ils vécurent quelques épisodes principaux, dont le premier fut la découverte de la voix de Seishiro. Ce dernier, sous la douche, avait une forte tendance à marmonner. Et même si il prenait bien garde à être prêt quand Lune était chez lui, il lui arrivait, parfois, d'avoir du retard. Jusqu'au jour ou elle lui demanda ce qu'il marmonnait.

-Une chanson... Pourquoi?

-Ca ne ressemble pas vraiment à quelque chose qui ce chante, ce que tu fais!

-Mais si, écoute ! Here's the day you hoped would never come
Don't feed me violence, just run with me
Through rows of speeding cars... ♪♪


• Puis le silence. Quelle voix parfaite. Aucune fausse note. C'était a ne pas en croire ses oreilles. Sei, qui n'avait jamais songé à chanter, aussi stupide cela semble-t'il, venait de découvrir son don. Sous la douche. Lune non loin. Il éclata de rire. C'était à la fois drôle et surprenant. Et depuis cela, d'ailleurs, il chantait souvent cette berceuse, lorsqu'ils sortaient ensemble, au parc, ou ailleurs.

______________________________

• Parmi les autres épisodes, il y a aussi de grands moments de rires, des moments câlins, une amitié qui, de fil en aiguille, se transforme en amour inavoué. A la fin de la deuxième année, ils commençaient à vivre ensemble, tant Seishiro aimait dormir chez Lune. Jusqu'au jour où, sans le comprendre, tous deux firent la plus grosse erreur de toute leur vie.

• Sei' avait mis un an à avouer à Lune ce qu'il était, et à vrai dire préférait ne pas trop en parler. De fait, il n'avait jamais cité les lois divines... Ni tout ce qu'elles englobaient. Alors la nuit où il grimpa dans le lit de Lune, rien ni personne n'empêcha les choses de se faire.

• Dire que la petite soeur de Seishiro voulait leur faire une surprise... Et qu'elle a tout découvert pour ensuite le trahir... serait faux. Elle n'a fait qu'obéir aux lois divines. Mais malgré tout, c'est amer que toute sa vie Sei se souviendra de cette nuit passée avec Lune.

______________________________

• Les draps étaient froids quand il les agrippa. Il hissait son corps avec légèreté sur son matelas, avant de la réveiller tout en la serrant dans ses bras. Elle était si fine et si douce qu'il avait la sensation de tenir une poupée. Ses grands yeux verts le fixaient intensément. Comment y résister? Et déjà, ses lèvres touchaient les siennes, ses mains caressaient son corps, sa poitrine, ses hanches, comme dans une danse silencieuse. Elle avait un gout de fruit, de cerisier, de pomme et de pêche, d'amour et d'eau fraîche. Les mots n'existaient plus et les soupirs étaient leur unique conversation. Les chairs frottaient les chairs, et bientôt la nudité fit d'eux une seule et unique entité. Un baiser, encore. Prends ma main. J'y vais doucement. Cela te fait-il du bien? Je t'aime...

• Puis la suprême étreinte. Une convulsion puissante et un cri. Le crime avait été commis.


:: Le dernier humain ~ Les dernières larmes ::

• Un enfer aux allures de paradis. Il avait succombé à la tentation. Il avait aimé, il y avait cru et encore en ce jour maudit il souhaiterait recommencer, encore et encore, quitte à devenir le plus horrible des démons, quitte à ce que son corps soit sali par tout les pêchés de ce monde, tout ce qu'il voulait, c'était encore sentir sa chair contre la sienne, sentir son odeur de rose et toucher sa poitrine ferme. Il aurait donné son corps en pâture aux Démons, à Divinity, pour le revivre encore une fois. Mais ce n'étaient là que les voeux d'un rêveur naïf. Jamais il n'obtiendrait tout cela, maintenant qu'il avait brisé la chaine. Il avait désobéit. La dixième loi, la plus importante, il l'avait comme oubliée. Et bien que son coeur soit lourd, il se sentait affreusement bien, enivré, puissant.

• C'était le matin et la chaleur du soleil l'éveillait à peine. Tout était doux et le visage de sa bien aimée était là, endormi. Il sourit et voulu la caresser. Le dos de sa main s'avança vers sa chevelure de jais. Viens là mon amour...

• Soudain, un grand bruit, puis le noir complet. Il faisait froid. Tellement froid. Son corps se glaçait et son esprit se perdait. Il entendait des voix autour de lui le maudire, lui hurler dans les tympans qu'il n'était qu'un enfant de Katos, que sa trahison était un affront terrible, qu'il méritait la mort et la souffrance. Et puis, il y avait cette voix, une voix douce et attirante, une voix semblable à celle de Lune. Elle lui demandait de venir, et inconsciemment Sei suivait ce son qui, de plus en plus, ressemblait à une mélodie. Il ne sentait plus ses bras et ses jambes, le froid le rongeait et bientôt, il s'évanouit même, a l'écoute de cette charmante inconnue...

______________________________


• Quand Seishiro s'éveilla, il se trouvait au beau milieu d'une rue vide. Rapidement, il comprit. Il fit apparaître ses ailes. Grises. Il se regarda dans une vitrine. Ses yeux étaient blancs. Et Lune devait l'avoir oublié depuis longtemps maintenant. Combien de temps avait-il disparu? Lune a t'elle oublié leur vie commune?

• Ceci est une nouvelle fin à cette histoire, et un nouveau commencement s'entame...

• Une, voir deux années se sont écoulées, sa voix s'est tue, et son cœur s'est gelé. Va t'il rejoindre sa bien aimée?


Here's the day you hoped would never come,
Don't feed me violence, just run with me,
Through rows of speeding cars,
The paper cuts, the cheating lovers,
The coffee's never strong enough.
I know you think it's more than just bad luck...


• Il faut dire que depuis, Seishiro s'est fait un nom, traînant du côté des Archanges du Ciel, assistant à toutes les réunions des plus grands, Déchu mais pas totalement, l'Ange a réussi à retrouver son honneur en jurant publiquement qu'il ne laisserait jamais au grand jamais le clan Jashuu s'emparer du temps. L'Archange se jura de ne plus déshonorer sa race et reprit la place qui lui était attribué d'office. Ainsi, Chef des Anges et du Clan Shin'kou, Il se jura de faire régner sa loi et avant tout, de ne jamais se laisser marcher sur les pieds. Même s'il ne suit jamais les lois divines, les autres Anges taisent ses frasques et autres pour essayer de préserver la paix au sein de leur clan et ne pas perdre le digne représentant de Saint Pierre...


~°Autre°~


Arme : Hmm... Un colt anaconda, un katana gravé au nom de Saint Pierre et des poignards qu'il fait voler grâce à sa maîtrise du vent.
Pouvoir : Maîtrise parfaitement le vent et la foudre. A essayé la pratique de l'eau mais la trouve quelques peu inutile.

~°Moi =D°~


Prénom/Surnom : Hmm Itami & co ^^
Age : 18 piges et elles sont bien remplies \o/
Où avez-vous trouvé le forum? Bah en tant que Co-fondateur u_u
Double compte ? Pas encore non ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Seishiro Archange au service du temps [terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Finale de la Saison I - Bond dans le temps [terminée]
» IV. 01 Un peu plus et je te croyais morte depuis le temps! (TERMINÉ)
» Ninjanobi, le maladroit de service (pv Azaleï) [Terminé]
» Ryûji - Le chieur de service en action ! - Terminée o/
» Aleksey Nashram - Un rôdeur sur la courbe du temps [Terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: GÉNÉRALITÉS :: Présentations :: Présentations validées :: Anges-
Sauter vers: